La technologie des capteurs sous cutanés CERFA N° 12597*05

blog2

La technologie du XXe siècle peut permettre à des algorithmes extérieurs de nous connaître bien mieux que je nous nous connaissons. Les êtres humains cesseront de se voir comme des êtres autonome qui mènent leur vie à leur guise pour s’habituer à se voir comme un assemblage de mécanismes biochimiques constamment surveillé et guidé par des algorithmes électroniques. Pour que ceci se produise il faut que l’algorithme me connaisse mieux que je ne me connais et fasse moins d’erreurs que moi et que je remplisse des formulaires administratifs pour autoriser la transmission de l’information.
En médecine la ligne a déjà été franche. Dans les hôpitaux nous ne sommes plus des individus. Il est très probable que de notre vivant, nombre de décisions les plus importants prisent pour notre corps et notre santé seront fait par les algorithmes informatiques.
Les diabétiques portent déjà des capteurs qui contrôlent automatiquement leur niveau de sucre plusieurs fois par jour et les alertent chaque fois qu’il franchit un seuil dangereux.
Les pancréas artificiels contrôlés par un iPhone sont implantés dans l’abdomen avec un minuscule capteur est une minuscule pompe. Le capteur mesure constamment le niveau de sucre dans le sang. Ces informations sont transmises une application iPhone qui les analyse et qui donne à la pompe des ordres pour injecter les bonnes doses d’insuline et de glucagon sans besoin de l’intervention humaine.
Beaucoup de personnes qui ne souffre d’aucune maladie grave commencent à utiliser des capteurs portables pour surveiller leur santé et leur activité. Ses appareils intégrés à toutes sortes d’objets comme les smartphones les montres bracelet les brassards enregistrent les données biométriques tels que la tension et le rythme cardiaque.
Les données sont ensuite entrées dans des programmes informatiques qui nous dit comment modifier son régime et ses habitudes quotidiennes pour avoir une meilleure santé et une vie plus longue et plus productive.

Ils doivent d’abord emplir un formulaire administratif de type CERFA disponible sur simplecerfa
Google est en train de mettre au point une lentille de contact qui vérifie le niveau de glucose dans le sang toutes les deux ou trois secondes en analysant la composition des larmes.
Microsoft a lancé le Microsoft Band Kit, il surveille votre rythme cardiaque la qualité de votre sommeil et le nombre de pas que vous faites chaque jour.
Certains utilisent ces applications sans trop réfléchir, pour d’autres c’est déjà une idéologie.
Les gens qui s’examinent sans cesse avec ses appareils finiront par se voir comme un assemblage de système biochimique et non comme des individus.
Comment sait-on qu’une épidémie de grippe a éclaté?
Avant il fallait interroger de nombreux médecins puis entrer les données dans un ordinateur et analyser ces données. Aujourd’hui Google pourrait le faire une quelques minutes. Il suffirait de surveiller les indications des capteurs des individus puis de les croiser avec une base de données sur les symptômes de la grippe et l’épidémie serait déclarée.
La Google Base Line est un projet plus ambitieux encore. Google entend construire une gigantesque base de données sur la santé humaine pour établir le profil de la santé parfaite. Identifier même les plus infimes déviations par rapport à la norme qui devraient permettre d’alerter les gens sur les problèmes de santé naissant quand il est encore possible de les prévenir.
Si nous donnons à Google un libre accès à nos appareils biométriques à notre ADN et à nos dossiers médicaux, nous aurons un service de santé omniscient qui non seulement combat les épidémies mais nous protège aussi du cancer de la crise cardiaque et de la maladie d’Alzheimer.
En échange de conseils aussi précieux, il nous faudra simplement renoncer à l’idée que les êtres humains sont des individus, que chaque humain à son libre arbitre, pour déterminer ce qui est bien ce qui est mal et le sens de la vie. Les humains ne seront plus des entités autonomes piloté par les histoires qu’invente leur moi narrateur. Ils feront partie intégrante d’un immense réseau global.

remplir un CERFA en ligne avec www.simplecerfa.com

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s